Navigation – Plan du site
Les coulisses de la Vie du Labo
Portraits

Portrait d’Emmanuel Demaury, gestionnaire, bureau 007

Emmanuel Demaury

Notes de la rédaction

Ce billet fait partie d'une série de quatre portraits réalisés à partir d'un questionnaire initié par Sarah Przybyl et Julie Lemoux.

Texte intégral

Quel est ton poste et depuis combien de temps travailles-tu au laboratoire ? Que faisais-tu avant de travailler à Migrinter ?

Tout d’abord, j’ai été courtier en finance sur les marchés à la criée pendant 12 ans. J’ai ensuite rejoint le CNRS en 2005 en tant que gestionnaire financier. Apres avoir géré un laboratoire de neurobiologie sur Paris pendant 9 ans, j’ai participé, en tant qu’administrateur, à la création d’un nouveau laboratoire spécialisé dans l’étude du vieillissement cérébral. C’est l’envie de vivre dans un cadre de vie plus serein qui m’a amené à Poitiers en 2014. Je cherchais un laboratoire, Migrinter n’était pas contre l’arrivée d’un petit nouveau, je suis, depuis, en charge des finances de l’unité.

Comment définirais-tu ta mission au laboratoire Migrinter ?

Ma mission consiste principalement à la gestion des finances du laboratoire mais je définirais plutôt les gestionnaires comme des multitâches, tantôt en pacifiant les relations, tantôt en boostant l’ensemble, un peu psy du dimanche parfois mais pas trop, toujours de bon poil et prêt à en découdre aussi.

Pourrais-tu nous décrire en quelques mots une journée-type ?

J’ai le réveil difficile et pourtant je viens tous les jours au labo avec le sourire aux lèvres afin de régler des problèmes divers et variés avec mes camarades de jeu Alex et Maurad :

  • Qui est parti en mission sans ordre de mission ? Qui a besoin d’un billet de transport pour hier ? Qui veut réserver un restaurant le midi et oubli le bon de commande ?

  • Qui a oublié la réunion ? Où a lieu la réunion ? C’est quoi une réunion ?

  • Qui ne sait pas ce qu’est un budget ? Qui s’en moque quoi qu’il arrive ?

  • Qui est fâché avec qui ? Qui croit que nous sommes en bluetooth avec son cerveau ?

  • Enfin la pause-café qui ressemble souvent à une réunion de boulot, drôle mais instructive et qui soude l’équipe, c’est essentiel.

  • Et de nouveau qui qui - la pause déjeuner - qui qui qui qui ? Bref une journée type c’est : qui le Qui qui à son pépère ou simplement que vont-ils encore nous trouver comme équation à résoudre ? Le bonheur quoi ! ! !

Et toujours l’étudiant en master qui cogne à la porte et qui nous prend pour un service de scolarité, un classique ! ! ! ! !

Peux-tu nous faire part d’un événement, d’une anecdote ou d’une rencontre qui, au cours de ton expérience à Migrinter, ont marqué ta carrière et/ou ta vision des migrations internationales ?

Ce qui me touche c’est l’ouverture d’esprit de ce labo, la facilité avec laquelle les chercheurs s’adaptent aux évolutions rapides de ce monde des migrations sans jamais le juger mais simplement en essayant de le comprendre et de l’expliquer. Dans cet univers compliqué et conservateur, la tolérance envers « l’autre » est ancrée dans le sang de l’unité. Les chercheurs sont passionnés et les récits des missions sur le terrain sont toujours captivants, on en ressort jamais indemne mais toujours plus ouvert sur l’extérieur.

As-tu été marqué par un (ou plusieurs) événement en particulier au cours de ta carrière à Migrinter ? (évolution de poste, arrivée/départ d’un collègue, changement direction, etc.)

Le colloque des 30 ans a, pour moi, confirmé l’impression que j’avais de l’unité, la passion est communicative et j’ai toujours en tête les dernières minutes où les collègues invités et les « migrinterriens » avaient du mal à quitter les lieus dans lesquels, pendant 4 jours ils avaient échangé avec tant de plaisir. Un vrai moment de bonheur qui m’a remonté à bloc après les dures semaines que tous les organisateurs venaient de vivre.

Pourrais-tu donner trois mots qui définissent Migrinter à tes yeux ?

Diversité, ouverture, évolution.

UNE IMAGE …

1Rock and Roll forever, mon calendrier me rappelle qu’il faut être « pro » dans son travail sans se prendre au sérieux.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://e-migrinter.revues.org/docannexe/image/836/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 517k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Emmanuel Demaury, « Portrait d’Emmanuel Demaury, gestionnaire, bureau 007 », e-Migrinter [En ligne], 15 | 2017, mis en ligne le , consulté le 16 août 2017. URL : http://e-migrinter.revues.org/836 ; DOI : 10.4000/e-migrinter.836

Haut de page

Auteur

Emmanuel Demaury

Assistant ingénieur au CNRS, Migrinter – UMR 7301, CNRS / Université de Poitiers
emmanuel.demaury@univ-poitiers.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Migrinter
  • Logo CNRS
  • Revues.org