Navigation – Plan du site
Couverture e-Migrinter 14
Description

1ère photo : Ce jeune dakarois qui, dans l’attente, fait face à l’horizon et à la mer, est à l’image de la réorientation de ma perspective de recherche. La distance, imposée par les cordons qui me séparent de ces deux hommes, est précisément représentative d’une planète divisée qui me distingue des personnes que j’ai enquêtées. En effet, au fil de mes allers retours entre la France et le Sénégal pour saisir l’expérience migratoire des jeunes dakarois, ma posture d’enquêtrice me fit progressivement prendre conscience que j’étais la seule à voyager. Finalement, j’observais les projets migratoires essentiellement depuis les aspirations de celles et de ceux qui restent et qui nourrissent l’espoir d’un prochain départ. À plus d’un titre, ce cliché symbolise ainsi cette « migration en puissance » des jeunes de Dakar, pour lesquels l’émigration constitue la meilleure perspective pour atteindre leurs horizons d’émancipation.

 

2ème phote : Ce migrant bolivien, qui s’en va pêcher avec son fils, illustre l’importance des mobilités et des migrations internationales dans les transformations socio-économiques connues par Cadaqués dans la mondialisation. Ce village côtier,de moins de 3 000 habitants, était autrefois un lieu d’émigration et reposait alors sur les activités des pêcheurs-paysans et des navigateurs. Mais le secteur touristique reconfigurant la Costa Brava dès 1950, l’économie locale s’appuie désormais essentiellement sur un tourisme balnéaire et culturel, à l’image de ces deux touristes observant leurs clichés d’une statue (hors champ) de l’égérie de Cadaqués : le peintre Salvador Dalí, qui a grandement contribué à l’attractivité du village qui demeure un lieu de rendez-vous d’artistes internationaux. Les flux touristiques, importants durant la période estivale, nécessitent le recrutement de nombreux employés, parmi lesquels se trouvent des migrants internationaux. Avec la latino-américanisation récente du paysage migratoire espagnol, jusqu’à plus de 500 boliviens constituent depuis 2000 la 1ère nationalité étrangère embauchée à Cadaqués. Compte tenu de la grande diversité sociale due à une vingtaine de nationalités résidentes, le village doit ainsi composer aujourd’hui avec différentes modalités de l’habiter.

Crédits
1ère photo : K. Poulet : Dakar (Sénégal), juin 2012. 2ème photo : J. Milazzo : Cadaqués (Catalogne, Espagne), septembre 2015.
Fichier original
  • Logo Migrinter
  • Logo CNRS
  • Revues.org